ENTRÉE LIBRE AU SALON 01 42 68 26 27 contact@artea-france.com

————————————— Biographie —————————————

Anne Parillaud est née le 6 mai 1960 à Paris. Fille de Michel Parillaud, astrologue et conférencier, et de Lucette Parillaud, elle grandit avec sa soeur aînée et son frère cadet. Après le divorce de ses parents, son père refait sa vie et fonde un nouveau foyer avec la naissance de cinq enfants.

Eprise d’indépendance, la jeune fille se confronte rapidement à la vie active. Elle fait ses débuts à l’âge de 17 ans, où elle apparaît dans le film Un amour de sable réalisé par Christian Lara. En 1978, elle obtient son premier rôle au cinéma dans L’hôtel de la plage, puis tourne Patricia, un voyage pour l’amour, un film érotique allemand. Au début des années 80, elle tourne deux films aux côtés d’Alain Delon, Dans la peau d’un flic et Le battant. Mais sa carrière peine à décoller. Elle se tourne vers le petit écran et joue dans plusieurs téléfilms durant la décennie 80.

En 1990, c’est Luc Besson qui la révèle en lui confiant le rôle principal dans Nikita. Sa prestation lui vaut de remporter le César de la meilleure actrice en 1991, ainsi que le David di Donatello Awards de la meilleure actrice étrangère. Sa carrière prend alors une tournure internationale, et l’actrice s’envole pour les Etats-Unis, où elle participe à plusieurs productions d’Innocent Blood (1992) à Dead Girl (1996). En 1992, elle décroche le prix de la meilleure actrice lors des Chicago Film Critics Association Awards, pour son rôle dans Coeur de métisse de Vincent Ward. En 1998, elle rejoint le prestigieux casting de L’homme au masque de fer, réalisé par Randall Wallace, dans lequel elle prête ses traits à la reine Anne d’Autriche.

Parallèlement, elle poursuit sa carrière en France; Claude Lelouch lui confie un rôle dans la comédie Une pour toutes à la fin des années 90. Elle enchaîne, en 2001, avec Gangsters d’Olivier Marchal et Sex is comedy de Catherine Breillat. Dans les années qui suivent, elle tourne plusieurs comédies (Tout pour plaire, Demandez la permission aux enfants!…) avant de se fait plus rare au cinéma.

En 2018, elle foule les planches à l’affiche de la pièce Le Lauréat mise en scène par Stéphane Cottin. Depuis 2020, elle joue le personnage de Gabrielle dans la série médicale H24, diffusée sur TF1.

En avril 2021, Anne Parillaud publie son premier roman, Les abusés, aux éditions Robert Laffont. Lors d’une interview, l’actrice révèle avoir été abusée, ainsi que ses soeurs, par son père durant son enfance.

—————————————————— Son actualité —————————————————

Les Abusés

« C’est une petite avec des habits de grande. Une enfant à qui on ne demande pas son avis et qui obéit par peur d’être sanctionnée ou mal-aimée.

Sous les regards violés de tendresse, elle est devenue cette chose que l’on prend. Une fleur en pot, un corps inanimé, désincarné, mort presque. Un corps que seul l’ivresse amoureuse peut raviver. De quoi est faite cette espèce d’amour qui l’obsède ? Quel est cet empire qui s’exerce sur sa personne, la soulève vers des êtres indignes qui abuseront d’elles ? »

Elle n’est pas digne d’être aimée, elle mérite d’être abusée. C’est le seul vertige d’amour qu’elle peut appréhender. Elle est atteinte du syndrome de Stockholm sans le savoir. Elle ressent de l’attachement pour son bourreau, le considère comme son protecteur, renonce à son identité, s’isole, ne parvient plus à discerner la véracité du monde qui l’entoure.

Ce premier roman d’Anne Parillaud plonge dans les émotions extrêmes, avec l’ambition de démonter la mécanique psychique d’un pervers narcissique et de celle qui en a besoin. Quand la manipulation et la cruauté s’imposent dans une relation amoureuse, ne reste plus qu’à décortiquer le terreau fertile des peurs et des traumatismes, afin d’en trouver la clef.

Pourquoi devient-on victime ? Comment devient-on bourreau ? Peut-on se sauver d’une relation toxique ? D’abord comprendre que les bourreaux sont des personnes blessées, dont il nous faut reconnaître l’humanité si nous voulons qu’ils changent, ensuite admettre que les victimes peuvent résilier contre toute morale. Anne Parillaud défend le point de vue d’un état de dépendance mutuelle et d’une responsabilité partagée. Pour exister, la victime a besoin d’un bourreau et le bourreau d’une victime. Fragile équilibre construit sur un éternel déséquilibre.